L’écrivain algérien, Ahmed Tessa, remporte le Prix de la Renaissance française

L’écrivain algérien, Ahmed Tessa, remporte le Prix de la Renaissance française

L’ancien normalien, journaliste et écrivain, Ahmed Tessa, vient de décrocher le Prix de la Renaissance française 2018 pour son dernier livre, L’enseignement du français ou l’impossible éradication, édité en 2016 aux éditions Barzakh et réédité, une année plus tard, en France chez l’Harmattan.
C’est une première pour un auteur algérien, le Prix de la Renaissance française qui est décerné par l’Académie des sciences d’outre-mer n’a jamais été décerné à un écrivain algérien.

Absent lors de la cérémonie de remise du prix au siège de l’Académie, à Paris, le 17 décembre dernier, l’écrivain a déclaré : « Je n’ai jamais sollicité de visa pour la France, ni pour ce prix ni par le passé. J’ai été représenté par un couple d’amis résidant à Paris. ».

LittératureAlgérienne.com

COMMENTS (1)

  • comment-avatar

    Son nom vaut encore plus que celui qui a préfacé son oeuvre Un grand Monsieur et un pédagogue qui touche le fond de l’enseignement du Fle