Le café littéraire de Bejaïa refuse de passer par l’autorisation de la gendarmerie

Le café littéraire de Bejaïa refuse de passer par l’autorisation de la gendarmerie

Les organisateurs du café littéraire de Bejaïa ont annoncé qu’ils refusaient de « plier à cette mesure inique, humiliante, mais nous entendons la dénoncer fortement et la combattrons jusqu’à sa suppression définitive. » dans un communiqué publié le 25 décembre. 

La direction de la bibliothèque principale de Bejaïa aurait donc signifié aux organisateurs du café littéraire de s’adresser d’abord au commandement de la gendarmerie de Bejaïa pour l’obtention d’une autorisation pour l’animation d’une série de conférences-débats. 

Les organisateurs ont ajouté : « Le café littéraire de Bejaïa ne se soumettra à aucune mesure coercitive, ni aucune loi liberticide. Il entend protester dans les jours qui viennent pour dénoncer l’ostracisme qui l’oppresse à travers des actions publiques. ».

LittératureAlgérienne.com

COMMENTS