Khaima de poésie populaire à Adrar

Plus de 30 poètes prennent part à la Khaima nationale de poésie populaire, qui a débuté jeudi à Adrar, dans le cadre de la célébration du mois du patrimoine.

Cette manifestation culturelle, qui se tient à la salle de cinéma « Afrah », vise à mettre en valeur la poésie populaire en tant que patrimoine immatériel ancien reflétant les coutumes et traditions sociétales et les liens entre individus à travers l’histoire, ont indiqué les organisateurs.

Des poètes de différentes wilayas du pays, ainsi qu’une poétesse de Tunisie, vont animer cette rencontre culturelle de deux jours qui sera égayée également par des représentations folkloriques puisées du patrimoine.

Dédiée à la mémoire de Bachir Messaoudi, un des pionniers de la poésie populaire dans la wilaya d’Adrar, cette khaima culturelle va permettre aux participants de traiter, à travers leurs textes, de questions sociales diverses, telles que l’entraide, la solidarité, la fraternité et la nostalgie de la belle époque.

Coïncidant avec le mois du patrimoine, des sorties à divers sites archéologiques sont prévues pour les participants, afin de donner une dimension touristique également à cette manifestation culturelle, a-t-on signalé à la maison de la Culture d’Adrar.

APS

COMMENTS