Salon national de la bande dessinée : Six wilayas représentées

Six wilayas participent lundi à la première édition du salon national de la bande dessinée, inaugurée dans la matinée à la Maison de la culture Ali Zaâmoum de la ville de Bouira, a indiqué à l’APS la directrice de cet établissement, Saliha Cherbi.

« Pour le moment, nous comptons quatre wilayas présentes au premier salon de la bande dessinée à savoir Bouira, Alger, Tizi Ouzou etOran. Quant à Blida et Médéa, elles devront arriver dans la journée pour y prendre part », a expliqué Mme Cherbi à l’ouverture du salon.

D’autres wilayas avaient annoncé leur participation auparavant comme Annaba, Biskra Chlef et Tiaret, mais leurs représentants ne sont pas venus, a-t-elle dit.

A l’ouverture du salon les organisateurs et les autorités locales de la wilaya de Bouira ont rendu un vibrant hommage à Ahmed Haroun, bédéiste et auteur de M’quidech.

Cette première édition est organisée du 2 au 4 avril à l’occasion de la Journée mondiale de l’enfant, a indiqué la même responsable. Pour ce premier jour, le salon est marqué par des expositions dédiées au livre pour enfant et à tous les travaux ayant trait à la bande dessinée en Algérie.

Des conférences sur la bande dessinée, sa naissance et sa traduction en Algérie, seront animées par des spécialistes et des professeurs à l’image de Ghouzieli Nacer-Eddine, Mohieddine Nabil et Salim Brahimi qui est directeur de l’édition Z-Link. Des ateliers pour enfants ont été ouverts dans la matinée au niveau des différentes salles de la Maison de la culture Ali Zaâmoum.

Par ailleurs, sept Maisons d’édition à savoir Z-Link, Pins, Kissa, Fibda, Assirem, Dalimen et l’association Numédia d’Oran, prennent part à cette manifestation qui se poursuivra jusqu’à mercredi, a fait savoir Mme Cherbi.

Le salon connaîtra également la projection de films d’animation comme « Talls of Africa » , qui sera suivie d’un débat sur les oeuvres artistiques animé par Djilali Beskri, qui est le chef du projet.

Les exposants et les invités participeront à la réalisation d’une fresque murale à la Maison de la culture Ali Zaâmoum, a précisé la même responsable.

APS.

COMMENTS