Débat autour de la poésie à Alger

Une rencontre sur la situation de la poésie s’est ouverte lundi à la Bibliothèque nationale (BN) d’El Hamma (Alger) en présence du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi qui a prononcé une allocution à l’ouverture de la manifestation organisée par « La maison de la Poésie algérienne ».

Le ministre de la Culture a estimé que « la poésie est unificatrice de toutes les Algériennes et les Algériens », rappelant que la « poésie a commencé à prendre de nouvelles formes dans le monde ».

M. Mihoubi a salué l’initiative de « la Maison de la Poésie algérienne » qui organise sa première rencontre de trois jours (19 au 21 mars en cours) pour examiner « la situation de la poésie algérienne », à BN et au Théâtre national d’Algérie (TNA) parallèlement avec la célébration de la Fête de la Victoire.

A cette occasion, une exposition du livre de la poésie sera organisée à la place du TNA.

Parmi les thèmes retenus à cette rencontre, « la présentation de l’expérience poétique algérienne », l’examen de « la poésie algérienne et des modes littéraires et artistiques à l’image du théâtre, la narration et l’art plastique » outre la présentation des expériences de la poésie en Algérie.

Cette manifestation est organisée par des académiciens et des créateurs à l’instar de Abdelkader Rabhi, Abdellah El Achi, Yacine Benabid, Salah Eddine Baouya, Hadj Ahmed Sedik, Tahar Belahia, Liamine Bentoumi et Oussila Boussis.

Un hommage a été rendu à cette occasion aux poètes algériens à l’image de l’Emir Abdelkader, Si Mohand Ou Mhand, Salah Khebacha, Kateb Yacine, Abdellah Boukhalfa, Salah Baouya, Hamid Nacer Khodja, Jean Sénac, Bachir Hadj Ali, Bakhti Benaouda, Malek Boudiba, Youcef Sebti, Djamel Eddine Benchikh, Aissa Djarmouni, Tahar Djaout, Safia Ketou.

Des lectures poétiques sont prévues au TNA, à la BN et à la salle El Mouggar, outre des soirées au village des artistes à Zeralda.

APS

COMMENTS